ACTUALITÉS

Chambre
« Il y a urgence à donner à la Justice ce dont elle a besoin : des moyens humains et matériels »
Le jeudi 18 juin 2020

C’est ce que l’on pourrait appeler une métaphore : l’eau s’est introduite dans le Palais de justice de Bruxelles, ce mercredi, suite aux violents orages. « Notre Justice est à l’image du Palais de justice de Bruxelles qui est aujourd’hui sous eau. Après 5 ans de réformes et de coupes budgétaires, cette Justice n’est plus seulement malade, elle est dans le coma », a lancé la députée fédérale Sophie Rohonyi au ministre de la Justice ce jeudi 18 juin lors de la séance des questions d’actualité à la Chambre.

Ces derniers temps, les réformes annoncées par le ministre de la Justice, comme la suppression de la Cour d’assises ou du juge d’instruction, ou les mesures officiellement nées de la crise sanitaire (extension des procédures écrites ou des visioconférences) ont suscité des réactions outrées de la part de la magistrature qui parle de « coup de force antidémocratique ».

« Ces mesures devaient être exceptionnelles et temporaires »

Pour Sophie Rohonyi, le gouvernement profite de la situation pour faire passer des réformes : « Une des conséquences de cette crise est que notre Justice sera plus que jamais sollicitée. Par des citoyens confrontés à des loyers non-payés, à des licenciements, à des faillites. Il est donc urgent de démocratiser l’accès à la Justice et d’augmenter les moyens de nos cours et tribunaux. A entendre les partis au pouvoir, c’est impossible. Seul un gouvernement de plein exercice peut en décider. Sauf lorsqu’il s’agit de réformes qui n’ont absolument rien à voir avec la crise du coronavirus, mais qui, par contre, touchent à des aspects essentiel de notre démocratie et des droits des justiciables, alors là, l’absence de gouvernement de plein exercice n’est soudainement plus un problème !»

Si le ministre Koen Geens a répondu que ces dispositions étaient prévues dans l’accord de gouvernement de… 2014 et que la procédure pénale datait de 1908 sans qu’on parvienne jamais à la moderniser, la députée fédérale considère que celui-ci se « trompe de combat » : « Aujourd’hui, ce dont la justice a besoin, ce n’est pas d’une énième loi ‘Pot-pourri’ qui va encore plus vider la Justice de son sens. Ce dont la Justice a besoin, ce sont des moyens humains et matériels à la hauteur de sa mission. S’il y a une urgence aujourd’hui, c’est bien celle-là! »

Dans la même rubrique
Le vote IVG reporté à l’automne
dépénalisation de l'ivg Le vote IVG reporté à l'automne
« Les assises doivent évoluer mais il faut conserver le jury populaire »
justice "Les assises doivent évoluer mais il faut conserver le jury populaire"
« C’est l’ensemble de la société qui se mobilise pour répondre à ce fléau »
violences intrafamiliales « C’est l’ensemble de la société qui se mobilise pour répondre à ce fléau »
DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
Et demain ? DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
« Les arrêtés ne doivent pas être suspendus mais retirés »
secteur hospitalier "Les arrêtés ne doivent pas être suspendus mais retirés"
Réenchanter l’Europe pour la rendre plus forte et plus proche
Journée de l'Europe Réenchanter l'Europe pour la rendre plus forte et plus proche