ACTUALITÉS

Et demain ?
DéFI lance une consultation sur l’après-crise à destination de tous les citoyens
Le jeudi 4 juin 2020

Il faut tirer ensemble les leçons de la crise et recueillir les avis des citoyens : tel est le crédo de DéFI et de son président, François De Smet. Partant de là, DéFI lance ce jeudi 4 juin et jusqu’au 20 juillet une consultation populaire à destination de tous les citoyens qui souhaitent réfléchir au monde de demain et y apporter leur contribution.

La crise du Covid-19 a multiplié les appels à réfléchir au « monde de demain ». Pour DéFI, qui a inscrit dans ses programmes de 2018 et 2019 la mise en place d’une participation citoyenne effective, c’est une occasion sans précédent de construire un monde plus juste en partenariat avec le citoyen et de faire remonter ses préoccupations aux élus politiques.

C’est pourquoi DéFI a décidé de lancer une grande consultation citoyenne, directement auprès de ses membres, mais aussi, via les réseaux sociaux, auprès de tous les citoyens qui ont des idées, des préoccupations et veulent les faire entendre. « Puisque nous avons des élus, à différents niveaux de pouvoir, qui nous représentent tous et pas seulement ceux qui les ont élus, c’est l’occasion, peu importe nos opinions politiques, de mettre en action l’exercice démocratique de la participation citoyenne », rappelle François De Smet.

Cette consultation se présente sous la forme d’un questionnaire, anonyme évidemment, dans lequel les citoyens sont invités à expliquer comment ils ont été concernés par la crise (sur le plan de la santé, de l’économie…), leur ressenti et les changements qu’elle a induits chez eux. Ensuite, il leur est demandé de pointer les mesures qu’ils jugent prioritaires sur les plans politique, économique ou de la santé (par exemple, refédéralisation des compétences, refinancement des soins de santé, mesures fiscales, taxation de l’Horeca…). Enfin, ceux qui le souhaitent sont invités à formuler les propositions qu’ils souhaiteraient voir relayées par le monde politique.

« Depuis le 13 mars, nous vivons une nouvelle réalité, explique François De Smet. Toutes les couches sociales sont touchées de près ou de loin. Beaucoup de choses ont changé par la force des choses : le rythme de vie, notre façon de travailler, nos gestes quotidiens, la priorisation de nos objectifs, la prise de conscience de ce qui est essentiel pour nous.  La crise du coronavirus impacte notre santé, notre vie sociale et notre système économique. Nous avons besoin de vous pour réfléchir, repenser le monde de demain et envisager tous ensemble sa future reconstruction. »


Le questionnaire est envoyé ce jeudi 4 juin à la totalité des 6.000 membres de DéFI et, dans la foulée, posté à destination de la totalité des citoyens sur les réseaux sociaux, à commencer par Facebook. Les citoyens, membres de DéFI ou non, auront jusqu’au 20 juillet prochain pour remplir le formulaire.

Les résultats seront communiqués et commentés notamment par le biais de Facebook Live.

Remplissez, ici, le questionnaire !

Dans la même rubrique
Le vote IVG reporté à l’automne
dépénalisation de l'ivg Le vote IVG reporté à l'automne
« Les assises doivent évoluer mais il faut conserver le jury populaire »
justice "Les assises doivent évoluer mais il faut conserver le jury populaire"
« Il y a urgence à donner à la Justice ce dont elle a besoin : des moyens humains et matériels »
Chambre « Il y a urgence à donner à la Justice ce dont elle a besoin : des moyens humains et matériels »
« C’est l’ensemble de la société qui se mobilise pour répondre à ce fléau »
violences intrafamiliales « C’est l’ensemble de la société qui se mobilise pour répondre à ce fléau »
« Les arrêtés ne doivent pas être suspendus mais retirés »
secteur hospitalier "Les arrêtés ne doivent pas être suspendus mais retirés"
Réenchanter l’Europe pour la rendre plus forte et plus proche
Journée de l'Europe Réenchanter l'Europe pour la rendre plus forte et plus proche